Gwoka Patrimoine Culturel Immatériel de l'Humanité

par l'UNESCO

Jeudi 7 avril 2016 - 18h30 - Montauban - Auditorium de la MéMo
Vendredi 8 avril 2016 - 19h00 - Toulouse - Espace des Diversités et de la Laïcité
Samedi 9 avril - 15h00 - Bordeaux - Musée d'Aquitaine

Le Gwoka est inscrit depuis le 26 novembre 2014 sur la liste du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité par l’Unesco. Une inscription qui comprend à la fois la musique, les chants et les danses représentatifs de l’identité guadeloupéenne.


Pour Edmony Krater, titulaire du Diplôme d’État de percussions traditionnelles et professeur de percussions au conservatoire de Montauban et aux yeux de tous ceux pour qui cette musique possède un sens profond, l’heure est à la reconnaissance. «...Une reconnaissance internationale, la plus prisée de toutes, de trois formes combinées d’expression culturelle et artistique, associant la musique, le chant et la danse», déclare alors Philippe Lalliot, ambassadeur de France auprès de l’Unesco.

Sous l’égide du Théâtre à Propos, Edmony Krater se joint à Christophe Montrose afin d’organiser les 7, 8 et 9 avril 2016 à Montauban, Toulouse et Bordeaux, un colloque en hommage à l’entrée du Gwoka au Patrimoine Immatériel de l'Humanité par l’UNESCO.

Ils y associeront :

- Félix Cotellon, président du conseil d’administration de Rèpriz, Centre régional des musiques et danses traditionnelles et populaires de Guadeloupe (ONG UNESCO), qui nous dit :
«  Le Gwoka : musique, chants, danses, pratique culturelle, élément représentatif de l’identité Guadeloupéenne  » C’est en ces termes qu’il est inscrit depuis le 26 novembre 2014 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco. Cette inscription n’est pas une fin en soi et encore moins un simple label Unesco.
La candidature a été envisagée dans le cadre d’un projet prenant en compte, tant à l’échelle interne qu’internationale, les intérêts des porteurs de tradition et de la Guadeloupe. Aujourd’hui, il appartient au Gwoka, patrimoine culturel immatériel de l’humanité, conformément aux dispositions de la Convention d’octobre 2003, de porter sa contribution à la visibilité du patrimoine culturel immatériel et aux porteurs de tradition de Guadeloupe d’assumer les défis et perspectives de l’après-inscription.C’est donc le long processus qui a été mis en place depuis 2008 pour la préparation de la candidature du Gwoka et les défis et perspectives de l’après-inscription que je me propose de venir partager avec vous.

- Myriam Cottias, présidente du Comité National pour la Mémoire & l’Histoire de l’Esclavage, qui nous présentera «Tambours & Rythmes des relations esclavagistes sur les plantations aux Antilles » et poursuivra par une présentation du CNMHE, de ses actions et de ses missions.

- Jean Marc Andrieu, directeur du Conservatoire de Musique et de Danse de Montauban, qui nous parlera de la création de la classe de percussions traditionnelles, dont le tambour Ka, confiée depuis 1999 à Edmony Krater.

- Edmony Krater qui nous fera un retour d’expérience de cette classe et nous parlera de son travail d’insertion du Gwoka dans la création des musiques actuelles et nous présentera son cd livre «Tanbou» (prix Octogone et prix Francophone de l’Éducation Nationale).

Ces quatre témoignages seront clôturés par une représentation de la lecture musicale du Cahier d’un retour au pays natal de Césaire interprétée par Edmony Krater (trompette et percussions), Christophe Montrose (récitant) et Frank Souriant (piano et percussions).
Ce spectacle est labéllisé par La Route de l'Esclave de l'UNESCO et la Fédération Française Pour l’UNESCO.

 ColloqueGwokaInfoWeb-1

Le Programme

jeu 7 avril : Montauban sous l'égide du Conservatoire de Musique et de Danse
18 h 30 à 23 h - La MéMo (Médiathèque de Montauban) - Rue Jean Carmet
Réception officielle de Monsieur Cotellon
Conférences :

Monsieur Félix Cotellon,
En Première Mondiale, projection du documentaire commenté par Félix Cotellon :
"Le Gwoka à l'UNESCO, une inscription exemplaire, une journée mémorable"

Madame Myriam Cottias,
Monsieur Jean-Marc Andrieu,
Monsieur Edmony Krater
Conte musical TANBOU :

par les élèves de la classe de Percussions traditionnelles, de percussions classiques de Patricia Venissac et de formation musicale d'Eve Panicet.

ven 8 avril : Toulouse
Dans l'après midi : Master Class d'Edmony Krater au Conservatoire de Toulouse
17 h 30 : Réception officielle de Monsieur Cotellon et Madame Cottias au Capitole
19 h à 22 h - Espace des Diversités et de la Laïcité : Conférences - 38 Rue d'Aubuisson
Monsieur Félix Cotellon
Pour la première fois, projection du documentaire commenté par Félix Cotellon :
"Le Gwoka à l'UNESCO, une inscription exemplaire, une journée mémorable"

Madame Myriam Cottias
Monsieur Jean-Marc Andrieu
Monsieur Edmony Krater (présentation du cd livre Tanbou)
22 h à 23 h - 
Espace des Diversités et de la Laïcité : Spectacle
Lecture musicale du Cahier d’un retour au pays natal de Césaire par le Trio Madrépore.

Sam 9 avril : Bordeaux sous l'égide de l'association CAOMA et l'Association ACM
14 h : Réception officielle de Monsieur Cotellon
15h à 18h - Musée d’Aquitaine : Conférences
Monsieur Félix Cotellon
Pour la première fois, projection du documentaire commenté par Félix Cotellon :
"Le Gwoka à l'UNESCO, une inscription exemplaire, une journée mémorable"

Madame Myriam Cottias
Monsieur Edmony Krater (présentation du cd livre Tanbou)
18h à 19h - Musée d’Aquitaine : Spectacle

Lecture musicale du Cahier d’un retour au pays natal de Césaire par le Trio Madrépore.


Partenaires
GwokaUnescoPartenaires

Dossier de presse

Partagez
Facebook Google Twitter